RADIO(S)

Alerte info
vibraye-info : L'office de Tourisme des Vallées de la Braye et de l'Anille organise un concours de photo sur le thème "Histoire d'eau" qui se déroulera du 1er juin au 30 septembre 2018. Alors tous à vos appareils photos !
(Illustration)
(Illustration) — F. Lodi / Sipa

La thèse de l’empoisonnement par la mère est-elle la bonne ? D’après une source proche de l’enquête, le parquet de Lyon a décidé de déférer la mère des deux fillettes de trois et cinq ans, retrouvées mortes dimanche soir à Limonest, alors qu’elles étaient sous sa garde.

Le parquet, qui a requis le placement en détention, a ouvert une information judiciaire pour « assassinats ».

La thèse de l’empoisonnement déjà avancée

Les deux petites filles, nées en 2012 et 2014, étaient parties se reposer et c’est leur mère qui les a retrouvées inanimées dans leurs lits, selon la gendarmerie. Le père des enfants, un sous-officier de la brigade de gendarmerie de Limonest, était dimanche en déplacement pour une épreuve sportive.

Dès lundi, des sources de presse avaient évoqué l’éventualité d’un empoisonnement des deux sœurs par leur mère, en cours de séparation avec son mari gendarme. « C’est une des hypothèses de travail », avait alors indiqué une source proche de l’enquête.

Source de l'article : https://www.20minutes.fr/faits_divers/2289415-20180613-fillettes-retrouvees-mortes-pres-lyon-mere-deferee-assassinats
Partager





UA-116237347-1