RADIO(S)

Alerte info
vibraye-info : L'office de Tourisme des Vallées de la Braye et de l'Anille organise un concours de photo sur le thème "Histoire d'eau" qui se déroulera du 1er juin au 30 septembre 2018. Alors tous à vos appareils photos !
Marseille le 17 mai 2011 - La citÈ de la Busserine dans les quartiers nords de Marseille
Marseille le 17 mai 2011 - La citÈ de la Busserine dans les quartiers nords de Marseille — P.MAGNIEN / 20 MINUTES

La direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône parle d’un événement « hors-norme ». Le préfet de police des Bouches-du-Rhône  Olivier de Mazières retient de son côté la « gravité » des faits. Ce lundi, en fin d’après-midi, une fusillade a éclaté au sein et à proximité de la cité de la Busserine, située dans le 14e arrondissement de Marseille.

Des policiers ont été notamment menacés par des malfaiteurs. Qui sont-ils ? Quelles étaient leurs motivations ? Y a-t-il des victimes ? Moins de 24 heures après les faits, alors que l’enquête ne fait que commencer, le scénario des faits se précise, mais des questions restent en suspens.

Que s’est-il passé ?

Lundi, en fin d’après-midi, entre « 5 et 10 individus », selon les déclarations du préfet de police, sont entrés dans la cité de la Busserine, cagoulés. Des tirs d’armes de poing et d’armes longues ont retenti. Des policiers, situés à proximité immédiate de la cité, sont alors intervenus, alertés par les tirs, ce qui a entraîné la dispersion des malfaiteurs dans trois ou quatre véhicules par des itinéraires de fuite différents.

Les policiers interceptent l’un de ces véhicules au niveau du rond-point des Arnavaux. C’est alors qu’un des passagers de ce véhicule met en joue les policiers avec une arme longue. Se sentant menacés, les policiers répliquent, détruisant la vitre du véhicule, qui prend la fuite.

Quels éléments les enquêteurs ont-ils à l’heure actuelle pour retrouver ces malfaiteurs ?

L’identité de ces malfaiteurs reste pour l’heure inconnue. Les individus étaient cagoulés. D’après les premiers éléments de l’enquête, des projectiles de 9 millimètres, semblables à ceux engendrés par des kalachnikovs, ont été retrouvés au sol. Les enquêteurs de la police judiciaire vont notamment utiliser les moyens de vidéosurveillance dans la cité, mais aussi sur le réseau autoroutier où ont fui les malfaiteurs.

Deux véhicules calcinés ont été retrouvés à proximité des lieux. L’affaire rappelle la fusillade de la Castellane, où des mercenaires kosovars s’étaient introduits dans cette cité. Les autorités ne confirment toutefois pas encore les motivations précises des malfaiteurs. Le procureur de la République doit donner une conférence de presse à 16 heures.

Y a-t-il des blessés ? Les malfaiteurs ont-ils enlevé un individu ?

Cette fusillade n’a fait qu’un blessé léger, un habitant de la cité de la Busserine touché au cuir chevelu. Pour assurer la sécurité des lieux, le préfet de police a annoncé avoir « mobilisé des CRS dès hier après-midi », un système qu’il entend « maintenir autant que nécessaire ».

Un dispositif d’aide psychologique à destination des habitants va également être mis en place sur demande du préfet de police. « Une rumeur sur une tentative d’enlèvement court, ajoute-t-il, mais nous n’avons pas d’éléments permettant de confirmer cette hypothèse. »

Est-ce en lien avec le trafic de stupéfiants ?

« On est plutôt a priori sur quelque chose lié au trafic de stupéfiants », estime Olivier de Mazières. La cité de la Busserine est un « lieu touché » par ce type de trafic, rappelle le préfet de police. « Depuis le début de l’année, 61 personnes liées au trafic de drogue ont été écrouées et 19 réseaux ont été démantelés, selon le préfet. Cette affaire montre qu’on dérange. »

>> A lire aussi : Marseille: Plus de 300 kilos de cannabis saisis en une semaine, coup dur pour les dealers?

Source de l'article : https://www.20minutes.fr/faits_divers/2275131-20180522-video-marseille-voitures-brulees-malfaiteurs-fuite-policiers-agresses-sait-fusillade-busserine-lendemain-faits
Partager





UA-116237347-1